chauffe-eau solaire : Téléchargements - FaQs - Conclusions - Participations d'internautes - Forum
Chauffe eau solaire   lamp FAQs

 Quelques questions reçues et un essai de réponse!

1) réalisation de la coque rigide : à partir d'un moule ? peut-on faire la coque en contre-plaqué marine ?
La coque en plaque de polyuréthane en elle même est suffisamment rigide, il suffit de mettre à l'extérieur une ou 2 couches de fibre de verre et résine + une couche de finition gelcoat (technique utilisée pour les revêtements intérieurs de piscine ou pour fabriquer des canoës!). Le radiateur-capteur permet d'avoir une rigidité mécanique efficace, et il  possède les fixations nécessaires (initialement prévues pour une fixation murale) que j'ai prolongées par des pattes métalliques fixées au châssis porteur, oui, ici, il y a une légère perte par conduction! insignifiant:o)
2) Qu'est-ce qu'une vanne by-pass?
Un robinet une entrée deux sorties
3) le ballon échangeur, c'est de la récup ? Que faut-il prendre ?
Un ballon vertical mixte: électrique/chauffage central fait à merveille. Gare à la
récup, il risque d'y avoir du tartre et le rendement sera lamentable
4) Le radiateur, c'est de la récup ?
J'ai pas trouvé en récup mais en neuf, un simple radiateur acier plat sans ailette de dissipation n'est pas cher du tout. On les trouve chez les marchands de matériel pour chauffage central.
5) A quelle distance se trouve le ballon échangeur du capteur ?
Sur mon installation, il y a une distance de 5 mètres
6)A quelle distance se trouve  le Ballon échangeur du ballon chauffage centrale ?
il y a environ 10 mètres.
7) Le thermosiphon ne risque-t-il pas de s'amorcer à l'envers et de refroidir le ballon de stockage en hiver?
Il n'y a aucun risque de ce côté-ci, ça fonctionne très bien chez moi depuis plus de 18 ans et je n'ai jamais vu le chauffe eau "tourner à l'envers". J'utilise aussi le principe du thermosiphon pour mon chauffage central . J'ai tout de même pris la précaution d'avoir une différence de niveau assez importante (1 mètre) entre capteur et stockage. En effet une inversion du thermosiphon peut se produire si la pente est réduite et à l'intérieur même d'un seul tuyau.
8) Mais comment fonctionne un thermosiphon ? comment s'en procurer un ( l'acheter, le fabriquer, etc...)?
Ooops, j'ai oublié d'expliquer ce que c'est sur mon site, voilà:
L'air chaud monte: voir au dessus des radiateurs l'hiver. C'est pareil pour l'eau chaude qui est plus légère que l'eau froide. Il suffit donc d'installer le ballon d'eau chaude plus haut que les capteurs ainsi l'eau chaude produite par le soleil montera toute seule vers le ballon. Prendre la précaution de donner aux tuyaux une pente naturelle pour la montée et la descente (minimum 1cm/m), éviter les boucles où des bulles d'air risquent de bloquer la circulation naturelle.
Voilà, c'est trop simple, il n'y a rien à acheter, c'est peut-être pour ça que les marchands ne font pas de publicité pour ce système.
9) Je suis un thésard au laboratoire d'automatique et étude des procédés à la faculté des sciences SEMLALIA. Mon sujet de recherche est: commande d'une serre agricole de bouturage semi-ligneux de l'olivier. ces boutures ont besoin d'une température moyenne de 25 °C au voisinage des racines pour qu'elles mettent des cales. On envisage donc assurer cette température à l'aide d'un thermosiphon dans le substrat d'enracinement. la question et de faire le lien entre le thermosiphon et chauffe-eau solaire. D'après mes simulation sur Matlab on aura besoin d'une température d'attaque de 40 °C et un débit moyen de 12 l/mn. Après son parcours du 50 m, la longueur du tablette, elle sortira à 28 °C. Combien faut-il de surface de captation ? le débit n'est pas un peu très élevé ?.
Merci pour ta visite sur mon site mais tu as dû constater que je n'étais qu'un bricoleur! Je peux juste dire, "à la louche", que dans notre région (Sud-Est de la France) 1m² de capteur reçoit 1 KW/h . Dans ton système, y aura-t-il un stockage des calories dans des ballons eau chaude, sinon les racines vont cuire!! Je verrais mieux un système secondaire commandé par thermostat... avis de bricoleur.
10) Est il possible d'utiliser un chauffe eau électrique (le mien est presque neuf), d'enlever les résistances, d'y introduire un serpentin en cuivre recuit, de percer le fond pour y faire passer une extrémité du primaire, de percer le dessus pour le passage d'une extrémité du secondaire et "d'étanchéifier" le tout.
Il y a des moments où le bricoleur doit savoir que d'acheter du neuf est beaucoup plus intéressant! Garde ton chauffe eau électrique en secours pour plusieurs longues journées sans soleil!
11) Bien sûr, il faut réaliser plusieurs panneaux comme le vôtre montés en parallèles pour chauffer toute une piscine mais je pense que cela est "jouable".
Pas de problème ;o)
12) D'autre part, le ballon dont vous donnez le schéma (dont la sortie secondaire est représentée en haut à droit) est il constamment plein, ce qui veut dire qu'il faudrait une vis de purge en haut. Qu'en pensez vous?
Le ballon échangeur est alimenté en eau de ville donc sous pression et protégé par un groupe de sécurité identique à celui qui est sur ton chauffe eau électrique. Pas de purgeur!
13) Est ce que vous connaissez une peinture (pour le noir du capteur) qui supporte des t° aussi élévées. Je pensais à de la peinture type "blackson".Qu'en pensez vous?
J'ai utilisé des bombes de peinture noire qui servent à repeindre les pots d'échappement ou autres parties du moteur des motos, ça résiste bien, plus de 18 ans sans "décollage" de peinture.
14) Quel est le liquide contenu dans le circuit primaire?
Tout simplement de l'eau. Vu que c'est toujours la même (à part quelques ajouts) qui circule, il y a pratiquement pas de risque de tartrage. Pense à mettre de l'antigel pour l'hiver.
15) Où trouver des ballons échangeurs?
J'en ai vu à la Camif :

Le réservoir serpentin 150 litres double spire   
Ref : 0551228 T = 455,00 € (2 984,60 F)
Garantie : 2 ans Livraison : 2 à 3 sem. 
 
Le réservoir serpentin 200 litres double spire  
Ref : 0551229 P = 499,00 € (3 273,23 F)
Garantie : 2 ans Livraison : 2 à 3 sem.  

16) pourquoi avez vous une installation avec un vase a air libre alors que maintenant cela se fait avec des vases sous azote ?
Le vase à air libre permet de plus grandes variations de volume et on y accède plus facilement pour mettre de l'antigel et c'est ce qu'il y a de plus simple donc plus fiable. Mon installation a plus de 20 ans maintenant !
17) Thermosiphon -Pourtant nous n'avons pas de pente (vous disiez 1cm/m) bien au contraire. La chaudière est à la cave et les canalisations montent à la verticale dans toute la maison.
Alors là, j'ai dit : "au minimum 1cm/m" ; bien sûr, plus, c'est mieux, et la verticale, c'est l'idéal.
Donc je me disais pour votre système solaire qu'il n'était peut-être pas utile d'avoir une contrainte sur la pente des tuyaux mais plutôt de jouer sur leurs diamètres.
C'est assez simple... me semble-t-il ! On cumule les sections des appareils à alimenter en allant vers la chaudière : 10 radiateurs alimentés en 12 mm (section 1,13cm²), ça ferait au départ (et retour) un tuyau de 11,3 cm² soit un diamètre de 38mm (1 pouce et demi).  C'est ce que j'ai fait pour mon chauffage avec chaudière au bois. Mais pour ce qui nous intéresse ici, il n'y a qu'un "appareil" à alimenter donc le diamètre est uniforme... quoi que ! si on couple plusieurs capteurs, faudrait mettre un diamètre plus gros en direction de l'échangeur qui, lui, impose un diamètre d'entrée au niveau de son serpentin.
18)
Un circuit primaire avec du liquide de refroidissement ne serait-il pas mieux pour avoir encore moins d'entretient ?
=> C'est pas con comme idée ! Je n'ai pas d'expérience pour ce cas (dissipateur à l'arrière des frigos) mais j'ai le pressentiment que le débit ne sera pas suffisant, à moins de faire ce que tu dis ci-dessous! Par contre ce serait beaucoup plus léger... si tu fais quelque chose, fais partager ton expérience. Par contre, il est fortement déconseillé de mettre autre chose que de l'eau dans le circuit primaire car en cas de fuite dans le ballon échangeur, le produit irait dans le réseau sanitaire.
De la même manière, un vase d'expansion de voiture devrait bien faire l'affaire !
Un circulateur basé sur une petite pompe 12V avec panneau solaire 15 W devrait également palier une absence de pente...
Après tout, si le soleil est suffisant pour alimenter la pompe, il doit l'être également pour chauffer l'eau, donc tout va de paire.

19)
Je connais pas gd chose en ce domaine, j'ai une question: faut il absolument un echangeur, ca ne peut pas fonction ner avec un cumulus recupe assez recent piloté par une electrovanne + electronique
=> Si on n'utilise pas d'échangeur, l'eau sanitaire passera dans les capteurs donc plusieurs risques :
- fuites à cause de la pression importante et pas de vase expansion.
-  pas de possibilité d'antigel !
- Pas de circulation si pas de tirage d'eau...
etc... n'y pense même plus.
20)
Habitant dans l'Est (Metz), je me propose d'apporter un appoint de chaleur à mon chauffe-eau électrique. Je souhaite mettre des tuyaux de cuivre où plastique entre chevrons sous toiture et bien isolés en dessous pour environ 4 m2 de tuiles de verre!   En plus un réservoir de stockage de calories par un chauufe-eau vertical hors service et dont la porte de visite sera percé pour la mise en place d'un serpentin maison.
Je pars du principe d'augmenter la T° de l'arrivée d'eau au chauffe-eau (10°), mais au moindre coût d'installation.Combien de mètres de tuyaux prévoriez-vous, ex: cuivre en 16 ? Ou peut-on en trouver à bon prix? Une petite pompe accélération serait bien venue avec horloge pour heures
.
=> Ton idée me semble excellente et surtout discrète au point de vue esthétique. Vu que tu vas utiliser une pompe de circulation et pas le thermosiphon, moi je mettrai des tuyaux PVC noirs plutôt petits pour pouvoir les cintrer facilement. Au plus il y en aura au mieux ça sera. Le cuivre, même de 16mm, ne t'apportera rien de plus sauf si tu peux solidariser les tubes avec la plaque d'arrière plan ce qui est difficile à cause des dilatations importantes et différentes entre les tubes (du 12 mm suffit dans ce cas) et la tôle. Pour commander le circulateur, il est préférable de mettre une sonde de température. J'ai utilisé dans un autre montage, un thermostat de machine à laver lequel a 2 contacts : un fermé un autre ouvert quand la température est atteinte. Ici tu places la sonde en haut de ton capteur solaire. Il n'y a même pas de relais à mettre, ça coupe direct le 220Volts.

Pense aussi que dans ton ballon intermédiaire, l'eau étant "tiédasse" ça va être un élevage de légionnelles ! Heureusement que tu vas les tuer en montant la température du ballon électrique. Bonne réalisation, tiens moi au courant.
21)
Salut Michel!

Tu ne te souviens sans doute pas de moi mais tu m'as aidé pour la conception de mon panneau solaire il y a de cela environ un an.
Ayant peu de temps à y consacrer mon panneau a été mis en service au mois de septembre dernier et comme je vis en Normandie autant te dire qu'il n'a pas produit beaucoup en 2004.
Mon panneau est fait d'un radiateur de chauffage central de 600mm X 1m ce qui est très peu surtout que le soleil chez nous est très peu généreux.
Cela me permet tout de même de monter mon ballon de 150L d'une dizaine de degrés (en avril/mai) en moyenne.
J'ai fabriqué un autre panneau identique que je doit raccorder bientôt.
Je te donnerais des précisions sur mon installation et un schéma que tu pourras mettre sur ton site si tu le souhaites.
Merci encore et à bientôt.
=> Merci à toi pour ta participation future !
22)
(Pannier I.)
Je trouve ce site excellent, car je suis scandalisé par les tarifs prohibitifs qui sont en vigueur dû à la folie sur les énergies renouvelables. Je prépare actuellement un BTS génie thermique et je commence à connaître un peu les difficultés dans ce domaine.
J'ai lu dans la rubrique "question réponse" une remarque sur le vase d'expansion fermé sous azote, on ne peut pas les utiliser en système thermosiphon car les débits étant très faibles cela empêcherait la circulation du fluide lors de sa montée en température qui dans le cas d'un chauffe eau solaire peut aller très haut si le système est fermé.
Le choix du thermosiphon est bien plus intéressant en terme de fiabilité et de coût et permet comme vous le précisez une plus grande dilation du fluide tout en restant à la pression atmosphérique, ce qui à l'avantage de moins contraindre les canalisations.
Quand à la personne de Metz il est préférable d'utiliser du cuivre recuit de 16 mm plutôt que du PVC car cette matière surtout dans les parties coudées ne résiste pas très longtemps aux UV et aux fortes températures, cela se manifeste par des microfissures et finalement par des fuites. Quand à la longueur de son tuyau un calcul très approximatif donne 70 m avec un pas de 8 cm sachant que l'élévation de 10°C ne pourra pas être assurée toute l'année et que les jours de beau temps la température sera bien supérieure.
Ici le problème est que l'on ne contrôle pas les températures circulant dans le primaire et si nous sommes en circuit fermé avec vase d'expansion à membrane, s'il fait 20 à 30 L il ne supportera pas l'augmentation de pression due aux grandes températures (on parle de 200°C cela reste à vérifier) où bien il faut monter un très grand vase donc nettement plus coûteux.
L'augmentation de pression provoque la détérioration des éléments c'est pour cela que sur les circuits fermés on met des soupapes de sécurités mais elles sont fixées à trois bars ce qui dans le cas du chauffe eau solaire n'est pas intéressant puisqu'on cherche à récupérer le maximum d'énergie et donc à conserver le fluide primaire.
Pour toutes ces raisons et dans le cas d'un montage individuel il est nettement plus intéressant d'être en thermosiphon avec circuit ouvert qui évite tout un tas de système d'électronique et de bidules qui abaissent le niveau de fiabilité et augmente le coût.
...mais je suis plutôt pour les mouvements collectifs et fédérateurs au détriment de notre politique actuelle de profit à court terme et du n'importe quoi sur les questions énergétiques, je soutien ces initiatives individuelles comme la tienne qui permette de dépenser moins dans le respect du citoyen et de la planète. Pourquoi dépenser plus quand cela fonctionne très bien à un prix dérisoire, d'ailleurs à ce propos quel serait l'ordre de grandeur de l'investissement, si tu l'as cela m'éviterai de faire le calcul.
Quand au forum comme je suis un vieux qui s'initie tant bien que mal à l'informatique je n'y suis pas aller par manque de temps et aussi parce que je ne sais pas comment cela fonctionne et du fait j'avais peur que cela soit un peu trop chronophage.
Sinon tu peux m'envoyer quelques questions et j'essayerai d'y répondre.
Quand au système de remplissage automatique par flotteur c'est astucieux mais j'y ajouterai un petit compteur pour suivre le volume qui s'y est ajouter afin de compléter en proportion d'antigel.
=> Ben... merci pour ces précisions. Dommage que tu n'aies pas le temps d'animer le forum (ci-dessous).

à suivre...

Merci pour vos questions, elles me permettent de compléter la rubrique.
lamplamp
... et en plus maintenant il y a un forum !
Vos idées seront les bienvenues.
FORUM - Michel Flégon : le chauffe-eau solaire par thermosiphon.